10 septembre 2010

Le théâtre de l'Archi Jean-Paul

Conférence de presse hier matin du théâtre de l'Archipel - oui, oui, celui de Fred Bonsooââr Mitterrand et de son "qui archipaye" -, bref, du monde, beaucoup de monde, d'autant que c'était à l'intérieur même du futur (fin 2011) joyau. Bon JPA a fait son numéro de président du conseil d'administration du théâtre de l'Archipel et a rappelé sa paternité. L'endroit est architecturalement prometteur et l'organisation administrative et la billetterie (mutualisation des offres entre théâtre, médiator, campler et donc des abonnements) est plutôt intéressante. Il n'en reste pas moins que, financièrement, le théâtre est une danseuse. Mais bon. Là n'est pas mon propos.

Autour de Jean-Paul Alduy, premier adjoint de Perpignan, Danièle Pagès, adjointe au maire de Perpignan déléguée aux ressources humaines et à la coordination générale des délégations. Point de Maurice Halimi, adjoint délégué à la culture. Point non plus de Jean-Marc Pujol, le maire. L'un comme l'autre avaient sans doute de bonnes raisons de ne pouvoir assister à la première conférence de presse du théâtre dans LE théâtre. Il n'empêche. Leur absence a été remarquée. Cela dit, Maurice Halimi était, hier matin, à la conférence de presse de l'institut Jean Vigo. Il ne pouvait être partout. Mais le maire !
Même topo le soir pour la présentation publique au théâtre de la place de la République. L'adjoint à la culture était cette fois sur l'estrade en compagnie des autres intervenants, mais, toujours pas de Pujol.