04 octobre 2010

Le PS a fait ses choix cantonaux

Le PS, le 30 septembre au soir, a voté pour choisir ses candidats aux cantonales. Quelques éléphants historiques ont vu leur bail renouvelé (mais il faudra quand même gagner en mars). Lopez sur Rivesaltes, Aylagas sur Argelès, Moly sur la Côte Vermeille et Olive sur Thuir sont adoubés.

Quatre petits nouveaux (pas forcément trentenaires) sont investis : Christian Dunyach à Prats-de-Mollo, Bernard Loupien, le maire de Taurinya, pour Prades, Agnès Carayol, conseillère municipale de Perpignan, sur le Haut-Vernet et Toussainte Calabrez sur le Bas-Vernet.

Enfin, cinq cantons sont "réservés", c'est-à-dire que le PS décidera plus tard. On peut raisonnablement penser que ce sont des cantons embêtants. Ainsi Saint-Laurent-de-la-Salanque (où Puig le Modem devrait y retourner), Saint-Jacques (où nombreux sont ceux qui pensent à Sissou Pons, ce que dément Sadourny), Mont-Louis, Las-Cobas Bompas, Saint-Gaudérique Cabestany.

Marie-Pierre Sadourny ne me l'a pas précisé, mais, sauf surprise, Pierre Estève repartira sur Saint-Paul-de-Fenouillet et Boyer sur Sournia. En revanche, pour Canet, je ne sais pas.

*************

J'ai eu Sissou au téléphone. Elle aussi balaie la rumeur. "Je compte me présenter sur Saint-Jacques, mais certainement pas pour le PS. C'est impensable. Même si j'aime beaucoup le président Bourquin. D'autant, enfin, qu'on me dit que c'est Olivier Amiel qui se présentera." Rappelons qu'Olivier Amiel, conseiller municipal de Perpignan, est au MRC et pas au PS. Rappelons aussi qu'en 2008, lors des cantonales, Sissou qui s'était présenté sur le canton du centre-ville, avait reçu l'appui à peine masqué de Prez au second tour.