08 novembre 2010

Chèque à l'amende

Christian Bourquin, à l'issue de son deuxième procès en appel puisque le premier avait été cassé, a été condamné à 5000 euros d'amende dans l'affaire du chèque du PS. C'est moins qu'au premier procès. En janvier 2009, Christian Bourquin avait été condamné par la 5e chambre de la cour d'appel d'Aix-en-Provence à trois mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende pour "minoration de comptes de campagne et complicité de faux". voilà donc cette affaire achevée.

En première instance, le 12 décembre 2007, le président du conseil général (aujourd'hui régional) avait été condamné à 3 mois de prison avec sursis. Elie Puigmal l'avait été à 2 000 euros d'amende et n'avait pas fait appel. Claude Cansouline et Jacqueline Amiel-Donat avaient, quant à eux, été relaxés.

Super Prez, après l'affaire du chèque du PS, aura sans doute à affronter celle du favoritisme pour le marché de la communication du cg. Il est en effet mis en examen depuis juin 2008, soupçonné d'avoir favoriser dans la commission d'appel d'offres la société Synthèse. Rappelons que pour cette affaire, Christian Bourquin n'a pas été jugé, il est donc présumé innocent. Pour ce qui est du chèque du PS, en revanche...