03 novembre 2010

Elections au troisième degré

Petit cours d'instruction civique avant d'entrer dans le vif du sujet. Non pas que je veuille faire le docte, mais c'est important pour la suite. Donc, le maire d'une ville est élu par son conseil municipal. Pas par les électeurs directement. Mais, en principe, il y a une tête de liste identifiée qui gagne l'élection sur son nom. Pour le conseil général, on ne vote pas pour une liste, mais pour un individu qui, là encore, aura charge de porter son vote du second degré, vers un leader identifié au préalable. Enfin pour la région, c'est un scrutin de liste avec des têtes de listes départementales identifiées, mais roulant derrière une tête de liste officielle et globale pour la région.

Bref, tout ça pour dire, et vous êtes quelques-uns à l'avoir compris, que les Perpignanais, dont je suis, ont de quoi être perdus. Ils habitent une ville dont le maire n'a pas été choisi par les électeurs. Une ville qui se situe dans un département dont le futur président n'a pas été choisi par les électeurs. Un département qui appartient à une région dont le futur président n'a pas été choisi par les électeurs.

Commentaires

L'argumentaire vaut pour Perpignan, moins pour le CG et la Région. Alduy n'a jamais annoncé son intention de passer la main à Pujol. Il est vrai aussi que Frêche n'a jamais annoncé qu'il serait immortel... Quant à Bourquin, c'est la faute à la loi sur le cumul, sinon il aurait tout gardé, même la mairie de Millas...

Écrit par : Tripoux | 03 novembre 2010

De toutes façons, ce sont les mêmes qui au gré des indulgences et privilèges accordés ou promis se déplacent dans les isoloirs; qui pour un lave-linge, qui pour obtenir un logement...
Les électeurs ne votent pas à Perpignan, ils font leur marché.
Je trouve même qu'ils manquent d'ambition. Les pratiques sont bien plus efficaces à Corbeil Essonne, Serge Dassault contre un mandat rétribue ses concitoyens en espèces sonnantes et trébuchantes.
Le prochain maire de la capitale du Roussillon recourra-t-il en 2014 pour faire bonne mesure au Titre interbancaire de paiement?

Écrit par : Gustave Delory | 03 novembre 2010

En ce qui concerne PERPIGNAN ,la fraude à la chaussette a été suivie d'une escroquerie morale, car en prenant la tête de sa liste J.P.A. agissait en connaissance de cause, il SAVAIT pertinement bien, que quelques jours plus tard il se retirerait ;l'actuel maire aussi
C'était le subterfuge pour désigner son successeur,dont la notoriété était faible.
Un minimum d'honnêteté eut voulu que JPA ,fasse part de son intention ou prenne une place symbolique,laissant la tête de liste à son dauphin.
C'est le type de comportement qui discrédite la Politique.,mais il n'est pas à cela près.

Au niveau des moyens indélicats,le temps s'écoulant, les gens parlent...
c'est ainsi que nous avons eu confirmation que si les têtes de la liste Rivière ,connaissaient leur mission ,bien des dames de la liste étaient
hors jeux...

Écrit par : Jean-Claude Pinget | 03 novembre 2010

je pense que le prochain Maire de Perpignan sera le même, oui je crois en jean-Marc Pujol et à son respect des choses.
par contre je suis toujours contre le cumul des mandats.
je trouve anormal que un individu puisse être président d'un système politique, région, département et se présenter encore comme député ou sénateur et encore rester élu "simple" conseiller municipal.
c'est vrai que les catalans sont souvent farts d'ouillade!

Écrit par : scataland | 03 novembre 2010

c'est rassurant de savoir qu'on est donc pour rien dans tout ce merdier !

Écrit par : JF | 03 novembre 2010

Pour répondre à Gustave Delory ,j'ai l'intention de me présenter aux prochaines élections municipales!!

Voici mon programme et je m'engage à le respecter ...

3000 Euros mensuel versé à tous les habitants de ma commune
Un logement T5 avec jardin et piscine pour un loyer symbolique de 300 EUROS
Une dotation de 2478 EUROS annuelle pour l'achat d'un véhicule
Si vous voulez venir vivre dans ma future commune, il reste encore quelques places
Bien cordialement votre futur dévoué Maire

Écrit par : DESTEUR | 03 novembre 2010

Certains ont la mémoire assez courte, et c'est agaçant quand ils disent des contre vérité.

Alduy avait indiqué pendant la campagne qu'il ne finirais pas son mandat et que cette élection lui permettait de passer la main de la ville de Perpignan. Il l'a fait. dont acte.

Pujol est le maire de la ville. Alors jugeons le sur son travail depuis un an. Et franchement il a encore du travail mais il est sur le bon chemin. Que veulent les habitants : propreté, sécurité, amélioration des conditions de vie, et des projets avec une maîtrise des dépenses.

En un an, la propreté c'est amélioré grandement en centre ville...peut être la peur de la privatisation à fait bouger un peu un service qui avait oublié qu'il était au service des habitants.

La sécurité n'est pas bonne et se dégrade. Il doit encore et encore travailler et ne pas faire confiance à ceux qui sont en charge de cela depuis des années...

Il semble maîtriser le coup salariale de la ville, qui avait flambé avec JPA.

Reste aussi l'amélioration des conditions de vie...et là il y a beaucoup de travail.

Alors une démocratie c'est le respect de la loi. Elle est respectée par la décision d'une équipe élue démocratiquement de se choisir un Maire.

Je préfère juger sur des faits et sur des résultats avant de juger...

( gustave delory était le maire de lille au début du XX...si c'est mieux dans le nord qu'il y retourne...un brin d'humour dans ce monde de brut...lol)

Écrit par : cocu66 | 04 novembre 2010

Cela donne vraiment envie d'aller aux urnes. On ne parle pas de tout ce qui entoure ces combines: président de ceci ou cela, sivom, agglo, etc. Ces braves gens grapillent partout, et veulent nous réduire et salaires et avantages, et retraites, et se gavent sans vergogne, de gauche ou de droite.
Aller voter relève soit de l'inconscience, soit du rêve, soit de l'utopie.
M'y reprendras -t-on ?? rien n'est certain.

Écrit par : du sud | 04 novembre 2010

On dirait que cet article a été pensé et écrit par Jean Codognès...

Écrit par : louis | 04 novembre 2010

Il suffit de retourner, comme un rocher, n'importe quelle situation pour que de petites contradictions absurdes et grouillantes s'en échappent de tous côtés.
Graham Greene.
Mon cher cocu tant qu'à renouveler l'épisode de l'exode de mes aïeux, pour ne vouloir connaître le sort de Tobie vous saurais-je gré de me proposer un billet sur Egyptair en direction de Louxor plutôt qu'une septentrionale reconduite aux frontières (les vols sont complets les romes ont déjà tout réservé). La vie est tellement plus agréable sur les bords du Nil et le désert de la montagne Thébaine si reposante que je vous en serais reconnaissant pour un million d'années.
Loin de vos considérations à roulettes et plus près d'un maire qui passe son temps au Maroc, il me serait plus aisé de considérer la médiocrité de 50 ans de la "gestion" d'une ville par une dynastie quasi éteinte.
Les caméras de vidéo surveillance, ce n'est dans la rue qu'il vous faudrait les mettre mais dans les coursives de la Loge de Mer;)

Écrit par : Gustave Delory | 04 novembre 2010

Du sud : c'est en arrêtant d'aller voter qu'on laisse certaines personnes au pouvoir et qu'on leur donne carte blanche pour "abuser" de la générosité des contribuables !

Si les 50% d'abstentionnistes allaient voter pour d'autres que les habituels UMP et PS, il y aurait alors de vrais changements et des mises en danger permanentes des élus qui seraient alors enclin a être plus à l'écoute des gens !

Écrit par : Sébastien | 04 novembre 2010

Elections au quatrième degré: les Sénatoriales... Jusqu'à la semaine dernière les deux "Dei ex Machina"(JPA et CB) avaient signé un pacte Oral pour accéder aux postes de Sénateurs! Aujourd'hui ce pacte n'a plus lieu d'être; puisque hier, le demandeur était CB, aujourd'hui c'est JPA qui implore le CHRIST de Millas. Le 10 novembre CB sera le grand argentier de la région, dont les finances lui permettront " d'arroser les grands électeurs et avec CB le second élu pourrait ne pas être JPA, mais un troisième homme.En effet,
depuis la mort de Frêche, les cartes sont redistribuées: à la Mairie,au CG et pour les élections sénatoriales! ... De plus , croyez vous que Jean Castex aime JPA "le Tic Tic salte marges"?????...qui le condamne a repartir à l'Elysée!!!!.... Pensez vous que le Maire de Prades est amnésique?....Vous messieurs les grands électeurs réveillez vous; prenez conscience, que nous vivons sous une dictature Alduyste!... Dernier fait d'arme de JPA: ce dernier s'apprête a tuer Sol (le CG -UMP ) par Fernandez interposé! Nous sommes vraiment dans le Département le plus machiavélique, le plus pourri,le plus pauvre de France. Chez ces gens là messieurs la morale n'existe pas.

Écrit par : Chan John | 04 novembre 2010

@ Gustave Delory..Talleyrand "au petit pied",du Christ des PO..pfff tant mieux le bas de soie,coutera moins cher..lol :-)))

Écrit par : clement | 04 novembre 2010

Merci clément pour le bas, je vous gratifierai à mon tour d'un bât apuléen qui vous revient de droit.
nb je chausse du 41 et adore les resilles;)

Écrit par : Gustave Delory | 05 novembre 2010

sourires, gustave delory évolu, il aime les bas résilles. on va voir son vrai visage.
madame delory qui avance en politique régionale et départementale, se dévoile, sous l'influence de bouriquas de millas ou de martine de lille?
voilà la vrai culture socialo portefeuille qui revient.

Écrit par : scataland | 07 novembre 2010

@ scataland.
Vous pensez que gus..est une femme ? Alors là !! :-))

Écrit par : clement | 07 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.