24 octobre 2010

Frêche is dead

Freche_56.jpgJe ne vais pas en faire des caisses. D'abord parce que vous savez à peu près tous ce que je pense du personnage et ensuite parce que mes confrères auront, je n'en doute pas, mis la grosse artillerie sur le sujet. Donc Georges Frêche est mort. Ca promet une belle guerre de succession. Ce décès ne concernerait pas Politique 66 si Christian Bourquin n'était pas dans les fils qui vont se déchirer pour l'héritage. Je n'ose croire qu'en politique madré il n'avait pas anticipé la mort du papa politique. Si d'aventure il n'avait pas anticipé, après ne pas avoir imaginé la défaite de Puigmal à Saint-Estève, ça ferait deux fautes politiques en deux semaines. Aïe !

Bref, on va voir un peu les barracudas frayer dans le Lez.

Commentaires

Vous pensez vraiment que CB n'avait pas imaginé la défaite de Puigmal? Quant à Frêche, aimé ou pas, il va nous manquer!

Écrit par : dona d'albera | 24 octobre 2010

aujourd'hui, les cons sont orphelins.

Écrit par : JFL | 24 octobre 2010

Condoléances et Hommage


Mr Millet Mickael Citoyen de Perpignan ''Languedoc Roussillon''

Écrit par : Millet | 24 octobre 2010

Monsieur Claveau vos propos sont odieux!

**************
Clavaud avec aud soyons juste Saint
Guillaume

Écrit par : Saint Just | 24 octobre 2010

Le bal des pleureuses est ouvert. Et celui des hypocrites aussi ! Espérons qu'une manière (ignoble et cynique) de faire de la politique va disparaître avec lui, pour le bien de la démocratie et la dignité humaine. Mais... je n'en suis pas sûr, malheureusement.

Écrit par : Sésame | 24 octobre 2010

aurons nous enfin un représentant de la Région dont nous n'aurons pas honte à chacune de ses interventions médiatiques ...et sciemment médiatisées....

Écrit par : Fédabeille | 24 octobre 2010

Voici arrivé un événement prévisible. Frêche le savait. Nul ne peut subir la double opération cardiaque invalidante et poursuivre sur ce rythme la vie politique.
Il laisse la gauche régionale et départementale explosèe et divisée. Bourquin avec des résultats électoraux médiocres et une envergure de baron de province , ne peut être candidat à cette succession. (Score le plus bas du LR aux régionales, guerre ouverte au PS, perte de Saint Estéve, affaires judiciaires avec rdv le 4nov...sans parler du niveau intellectuel...) Alors ?. Le commissaire politique Navarro ?.
Damien Alary président du CG du Gard, dit la canne ? (La canne est le nom générique d'un accessoire allongé en forme de bâton, touchant le sol et tenu à la main, principalement destiné à aider la marche)
L'heraultais Delacroix , pour le signe ?.
Les fils de Machiavel peuvent relire le livre de papa.

Écrit par : Animal Lecteur | 24 octobre 2010

@ Animal Lecteur "Les fils de Machiavel peuvent relire le livre de papa."
Ou lire La route de Cormac Mc Carthy, roman écrit après l'apocalypse et qui apprend à être à tout instant sur ses gardes...
Les héritiers putatifs ne font pas la maille. Poissons, ils seraient remis à l'eau. Politiques, ils se partageront les promotions.
Je ne vois pas Bourquin dans le fauteuil de Frêche.

Écrit par : leon | 25 octobre 2010

Irlès à la tête de la région!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : loufok | 25 octobre 2010

Les morts sont tous des braves types!!!

Écrit par : Caton l'ancien | 25 octobre 2010

Quand je lis les commentaires,je me dis que j'habite dans un département de minables et je n'en suis pas fier,critiquer un homme le jour de sa mort est d'un irrespect total,on aime Georges Frêche ou on aime pas mais on reste respectueux,critiquer sa politique régionale,critiquer son comportement envers les catalans alors que son prédécesseur Jacques Blanc homme de droite avec un CG à droite dans les PO et un maire de droite à la ville de Perpignan n'a strictement rien fait pour les PO c'est avoir vraiment la mémoire courte,c'est surtout ne pas être très intelligent !

Écrit par : jacques | 25 octobre 2010

Sésame écrit: ".../... Espérons qu'une manière (ignoble et cynique) de faire de la politique va disparaître avec lui, pour le bien de la démocratie et la dignité humaine.../..." sans doute vit-il sur l'île de Robinson et ne voit-il pas l'ignominie et le cynisme de nombre de nos gouvernants (par exemple et pour mémoire, il me semble qu'en matière "raciale" G.F. avait gagné tous les procès alors que la France a le triste privilège d'un ministre actuellement sous le coup d'une condamnation? Par exemple et pour mémoire, il me semble que les Français avaient voté non au référendum sur l'Europe et que le traité a bel et bien été voté ? )
Je ne danserai pas au " bal des pleureuses", mais en toute connaissance de cause, de la personne et du personnage, j'ai à chaque scrutin régional voté pour Frêche, parce qu'il me semblait, sinon le meilleur choix, au minimum le "moins pire" et je n'en ai jamais eu honte.
Pour l'avenir proche, je crains, comme beaucoup, que les seconds couteaux plus ou moins bien affûtés ne fassent des dégâts, entre eux, bien sûr, mais autour d'eux aussi...

Écrit par : dona d'albera | 25 octobre 2010

Je n'appréciais pas vraiment les débordements verbaux de G Freche, mais je mettais celà sur le compte d'un caractère excessif, et l'age qui, pour certains, permettrait tous les dérapages et défoulements.
J'admirais son érudition, et son art de la rhétorique.
Il était lucide sur la politique de son propre parti ,et il en a payé l'addition.
Celà ne l'a pas empeché d'etre élu haut la main récemment dans la région.
Y compris,étrangement pour celles et ceux qu'il a malmenés et méprisés...
Souvenez-vous des propos tenus dans un amphi ,devant un parterre détudiants médusés...

Aujourd'hui , l'homme est mort selon ses propres termes, "debout".

Je me garderai pour ma part, de me réjouir d'un sort qui nous attend tous sans exception.
Paix à son ame...
Cette disparition ouvre une ère nouvelle , pour notre roussillon, parent pauvre de toujours, de la région.
Seulement,voilà:
personnellement, je ne vois aucun, ni aucune ,à droite comme à gauche capable de reprendre intelligemment le flambeau,et insuffler le dynamisme qui nous manque si cruellement.
Il n'y a que des caciques, figés dans leur idées étriquées et rétrogrades, incompétents, obsédés par leur notoriété,et cramponnés à leurs fauteuils.
Le département, ils s'en battent les flancs...
Evidemment, le nom de C Bourquin vient spontanément aux lèvres de -presque - tout le monde. Hélas ! devrais-je dire...

Il est vice-président de région et désigné comme le dauphin possible de G Freche....
Celà voudrait dire que rien ne changera , et le valet, nourri aux mamelles de l'enseignements du maitre, risque de perpétuer la tradition jusqu'à la caricature.
La dernière pelletée de terre jetée sur le cercueil du défunt, la curée va donc commencer.Et le spectacle vaudra son pesant de moutarde(forte)

Si j'osais, je risquerais un petit exercice de prospective:

Bourquin président de région,qui deviendrait président du CG des PO ?
Qui prendrait sa revanche sur une récente défaite municipale ?
Qui reviendrait par la grande porte, tiendrait les cordons de la bourse, et la dragée haute?
Allez, ce n'est que de la politique-fiction, n'est-ce pas?

Écrit par : jade66 | 25 octobre 2010

@ dona d'albera. On peut critiquer Frêche sans être de droite, d'autant qu'on peut se poser la question de savoir si frêche était de gauche ? Mais peu importe les étiquettes, d'autant qu'ici en région et dans les départements le PS est dirigé par des gens qui en sont exclus ! Je suis dans la rue contre ce pouvoir qui porte en lui l'injustice et le mépris, mais pour autant je ne cautionne pas le clientélisme de gauche qui puise sa force dans le populisme le plus éhonté. Pour moi la fin ne justifie pas les moyens et, étant de gauche, je suis attaché à ce que les représentants de gauche soient exemplaires pour la dignité, le respect et la justice. Y'a du boulot !

Écrit par : Sésame | 25 octobre 2010

Je pense que Monsieur BOURQUIN est mort en même temps que Monsieur FRECHE et que le successeur n'est peut être pas encore né.
Martine AUBRY va essayer de s'approprier le languedoc-roussillon et écoutez ce soir sa réaction éplorée. Le ciel d'assombrit dans notre région et attendez vous à des empoignades de tous côtés au moins on s'ennuiera pas dans notre belle région.

Écrit par : LOUVET | 25 octobre 2010

@loufok. Irlès ? Irlès ? Ah vous voulez parler de ce semblant de député qui se fait huer copieusement par les gens de son propre parti le soir du meeting de Pollestres en présence de Copé? Ce sont bien les membres de l' UMP qui la huent ce soir là, puisque les cégétistes sont restés dehors.
Vous voulez toujours parler de ce député qui a voulu magouiller, le lendemain lors des élections internes de l' UMP, à Sainte Marie, avec la fine fleur du Barcarès? Mais cette fois, Irlès a été prise à son propre piège....
Allez, vous avez raison, donnons lui la région. Frèche a fait la place des grands hommes, elle, elle fera la place des grandes femmes en oubliant pas sa propre statue.
Irlès décue de son dernier week end, Irlès bientôt déchue de ses fonctions de présidente et l' UMP, ne s'en portera que mieux

Écrit par : philippe | 25 octobre 2010

J'ai appris la disparition de Georges Frêche hier soir en sortant du cinéma où j'étais allé voir le film de Gilles Paquet- Brenner "Elle s'appelait Sarah".
L'émotion a été double. L'honnêteté ne se mesure à l'aune des alliances nécessaires pour mener à son terme une ambition mais à celle des intentions et du résultat.
Georges Frêche a été et restera dans la mémoire collective un tribun, intellectuel et caractériel de premier ordre. Ses détracteurs n'ont pu l'attaquer que sur ses émotions qualifiées de dérapages par les moins férus d'histoire ou menteurs patentés.
Nous ne sommes pas prêts de revoir un homme d'une telle stature dans la région.

Écrit par : Gustave Delory | 25 octobre 2010

Le Christ est mort a 33 ans.
Le Christ des PO est né il y-a 33 ans..(d'aprés son blog),suite a sa premiere rencontre avec le putatif roi de Septimanie..(Paix a son âme)..

Écrit par : clement | 25 octobre 2010

Jojo,le vieux Lion fatigué est mort (seul?) dans son "Burro". C'est sûrement le coup de pied de l'âne Catalan, qui avait ruminé sa vengeance? Le bateleur d'estrade que tu étais, doit beaucoup rigoler; et bientôt, tu auras le Fou rire, quand tu verras tes amis se battre pour te succéder.
La vie est une histoire a mourir de rire!....

Écrit par : Chan John | 26 octobre 2010

La "tradition" voudrait que les morts soient tous de braves types. Cela ne m'empêche pas de penser le contraire. Le favoritisme, le copinage en politique sont encore plus critiquables qu'ailleurs, car il s'agit d'élus. Les façons de ce déspote ventripotent ne m'ont jamais séduites. Les copains et coquins de tous bords sont déjà à l'oeuvre pour s'emparer de la région et de ce qui va avec. L'intérêt général est loin de leur préoccupations. Notre département est TENU par une bande digne de la Sicile. Les exemples ne manquent pas le long de la côte ou à l'intérieur des terres. Si jamais CB est à l'arrivée, nous sommes encore plus à plaindre.

Écrit par : du sud | 26 octobre 2010

@ du Sud:
1) vous pensez que c'était mieux, ou même que c'était autrement du temps de J.Blanc, Jacques Farran, le père Alduy et tutti quanti?
2)vous pensez que c'est mieux, ou même que c'est autrement dans les villes et villages du département "tenus" par la droite?
3) vous écrivez:" Notre département est TENU par une bande digne de la Sicile." Y incluez-vous l'ensemble des parlementaires qui, je vous le rappelle émargent tous à l'UMP?

Écrit par : dona d'albera | 26 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.