05 octobre 2010

Vila (le rouge) seul au monde

Ca ne va pas être long, mais ça vaut son pesant de cacahuètes.

D'après mes infos, Jean Vila va se débrouiller tout seul pour faire voter les Cabestanyencs (les 24 et 31 octobre). L'UMP ne souhaite pas, selon un mot que l'on prête à JPA "participer au dîner de cons".

Si l'UMP ne présente pas de liste, ce qui malgré un vif débat semble tranché, Vila va devoir affronter un adversaire peut-être plus redoutable sur Cabestany : l'abstention. Parce que s'il ne mobilise pas plus de la moitié des électeurs, il aura du mal à donner à la consultation municipale valeur de référendum anti-agglo.

La décision de Vila de démissionner avait du panache. Je l'ai déjà dit. Celle de l'UMP de ne présenter aucune liste (sauf revirement cela devrait être officialisé aujourd'hui) n'est pas moins courageuse. Elle offre deux lectures stratégiques. D'une part, elle permettra de faire des abstentionnistes des électeurs UMP. D'autre part, elle envoie un message clair à Vila en refusant d'entrer dans son jeu.

L'attaque de Vila était jolie. Le contre de l'UMP n'est pas mal non plus.

23:00 Publié dans Elections | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : jean vila, cabestany, pc, ump

Commentaires

Octave Mirbeau connu des moins illétrés d'entre-nous écrivit:
"le ridicule n'existe pas :ceux qui osèrent le braver en face conquirent le monde".
Ne présenter de candidats aux municipales de Cabestany constitue un refus de regarder une prégnante réalité de face.
Si l'abstention était moins forte qu'escomptée, elle trahirait la lâcheté d'une droite en deshérence. C'est un jeu à double tranchant auquel se livre une UMP qui semble avoir oublié les préceptes du siècle des Lumières, notamment à Villeneuve de la Raho.

Écrit par : Gustave Delory | 06 octobre 2010

Ou alors l'UMP sait qu'elle va se prendre une tolle et ne veut pas ajouter du bordel au bordel !

Et puis faire parler les abstentionnistes c'est d'une nullité et d'une lâcheté ...

Écrit par : Sébastien | 06 octobre 2010

Encore une petite strtatégie Alduyste, visant une fois de plus à museler la démocratie. Une forme de dictature déguisée, voulant par tous les moyens faire entrer Cabestany dans l'Aglo. Mais ce peut être dont ne se méfie par Alduy, c'est le retour de manivelle, il a beau instrumentaliser l'UMP et jacqueline Irles, dont ce bateau a pris l'eau depuis longtemps, mais des putchs se préparent dans son Aglo. Les Maires UMPISTE, les divers gauche à la solde d'Alduy vont être confronter tôt ou tard à la colère de leurs adminsitrés, Alduy envisage de fixer paraît il une nouvelle taxe Aglo et là, l'arroseur sera l'arrosé.

Écrit par : yan | 06 octobre 2010

L'UMP ne présente pas de liste, le partage des barons continue. "Je serai Sénateur en contre partie je vous laisse St estève et Cabestany". L'abstention ne viendra pas d'une quelconque stratégie, mais plutôt du dégoùt des électeurs pour une bande de politiciens qui vivent de la politique depuis plus de 40 ans sur le dos d'électeurs abusés chaque fois un peu plus.

Écrit par : JF | 06 octobre 2010

La droite a peur de se prendre une gauche dans la mâchoire. Comment les quatre daltons d'opposition à la majorité cabestanyenque se présenteraient-ils devant les urnes en proposant aux habitants de voter pour une augmentation de la fiscalité locale et de la taxe sur les enseignes publicitaires des commerçants afin de compenser l'incohérente et parfois même lucrative pour certains qui se reconnaîtront, pour pallier l'incompétence de Jean Paul Alduy et de ses laquais?
Les Topazes perpignanais se convainquent de concert avec le piccolo hortefetto prefetto Delage même pas de la Haye de passer outre la volonté des citoyens ;)
Va y avoir du sport.

Écrit par : Gustave Delory | 06 octobre 2010

Faire parler les abstentionnistes, c'est la nouvelle mode...On a vu dernièrement que les non-manifestants étaient présumés approuver sans nuance l'action du gouvernement, mais qui peut imaginer sérieusement que les futurs pêcheurs à la ligne de Cabestany auraient plébiscité l'UMP s'il y avait eu une liste?

Écrit par : dona d'albera | 06 octobre 2010

Il est temps de virer cette bande d'opportunistes et redevables asservis au système Alduy,il est temps de respirer sur nos deux poumons,il est temps que le peuple réagisse et fasse revenir la démocratie dans ce département sinistré par la médiocrité d'une droite arrogante,les résultats sont écrits noir sur blanc ,la ville de Perpignan est endettée jusqu'au coup par son ancien maire et l'agglo prend le même chemin,faire entrer Cabestany par la force c'est s' approprier les richesses d'une ville bien gérée pour limiter les dettes d'une agglo qui prend l'eau. Oui à Cabestany dans l'agglo mais pas avec une bande de médiocres, d'opportunistes et d' asservis, aux commandes !
Dimanche tous aux urnes !

Écrit par : jacques | 06 octobre 2010

Toute sa vie politique Jean Vila a vu rouge. Mis a part son travail au poupées Bella; Jean Vila a toujours été dépendant du PCF( Parti Communiste Français) par l'intermédiaire du Travailleur Catalan dont il était "le démarcheur commercial" . Ce fut d'ailleurs, un collecteur de publicité très efficace pour un journal qui malheureusement pour les derniers cocos est en train de rendre "l'âme". Élu depuis 1977, le Peppone Catalan, a conservé sa Mairie par la grâce du père Alduy qui lui a laissé le champ libre sur la Zone commerciale du Mas Guérido. Ainsi pendant des années la Zone fut une mine d'Or pour la commune de Cabestany. La politique a des subtilités difficiles à comprendre!!...Avant son départ en 2014- il l'a promis aux dirigeant du PCF - il aura le 24 octobre 2010 une élection triomphale (99,90% des voix?) et le lendemain ce sera l'Anniversaire de la Révolution bolchévique :Tout un symbole et une belle réussite pour le titulaire d'un CAP d'ajusteur. Pourquoi pas une statue a sa gloire?

Écrit par : Chan John | 06 octobre 2010

Alduy a manifestement anticipé la manoeuvre de Vila et a obtenu du pouvoir ,que le préfet précipite les choses;car pour réussir le coup de l'abstention,il fallait empècher la présence d'une liste FN,qui avec quelques jours de plus serait sortie et aurait été fort aise de se trouver seule sur le terrain ,tout en partageant avec Vila l'opposition viscérale à Alduy et à l'agglo.

Écrit par : Jean-Claude Pinget | 07 octobre 2010

Il s'agit comme tout le monde l'aura remarqué d'une stratégie de Daniel Mach et de sa potiche Jacqueline.

Mach tremble déjà pour son siège de député car il s'est très bien que le seul adversaire de poids qu'il aura sera Jean Vila.

La résistance contre une Agglo irréflechie et inhumaine continue à Cabestany et Nous serons être mobilisés jusqu'au 24 octobre et bien plus tard.

A bon entendeur Salut

Écrit par : Farid | 07 octobre 2010

LE PANACHE " ROUGE " ! ET APRES ?

Le panache de Jean VILA, une fois Cabestany intégrée dans l'agglo par décision préfectorale, le conduira-t-il à :

- refuser d'y siéger ?

- ne pas accepter de vice-présidence ?

- renoncer aux indemnités liées à la fonction ?

Il ne l'aura pas souhaité, mais la contrainte administrative et la bonne gestion lui feront l'obligation de "défendre les intérêts de la commune" … bien évidemment.

Par ailleurs, nous savons tous qu'au "dîner de cons" chacun se sustente tout de même … bien naturellement.

Écrit par : Malinformé | 07 octobre 2010

@farid

Vous avez raison Mach est mort de peur de "Vila le Rouge" qu'il a mis d'équerre à deux reprises ! par KO technique !
A part resister vous ne faites rien d'autres, aucune proposition concréte, aucune vision politique.....LE 24 Vila va faire mumuse tout seul avec sa participation bidon !
dites moi si vous connaissez un malade en france qui démissionne pour se représenter le lendemain ?

Écrit par : josette | 08 octobre 2010

Je trouve toutes ces manoeuvres politiciennes très médiocres.
Vila instrumentalise la démocratie en demandant à son petit politburo local de démissionner pour protester contre la fin programmée de la zone franche qu'est devenue Cabestany.Vila communiste à titre décoratif (?) et homme d'affaires à titre constitutif s'est épargné depuis longtemps les contraintes de la solidarité intercommunale.. L'UMP, si légère,compte sur les abstentionnistes pour exister en creux.
Au final la démocratie recule encore.
L'electeur et l'élu sont considérés comme des potiches par Vila le communiste défroqué ( ce mot lui convient parfaitement et dans toutes ses acceptions..) et l'UMP renonce à la démocratie en ne présentant pas d'alternative aux citoyens.
Bravo les guignols!

Écrit par : leon | 08 octobre 2010

Je trouve que le droite à Cabestany a eu raison de ne pas présenter de liste, Vila le rouge rêvait d'un référendum, il l'aura, de toutes façons j'ai cru comprendre que c'était un barroud d'honneur. Cabestany va rentrer dans l'agglo. Par son entetement il n'y aura pas de négociations pour le bien de cette commune. Comment peut-il faire croire que l'intéret de sa commune est le plus important pour lui le nabab en complet décalage. C'est un cumulard de retraites celui là. Il est grand temps qu'il l'a prenne. Vivement que sa liste soit divulguée, il a du s'entourer de grands notables et de spécialistes en droit pour être si sur de lui.
Donc VIVA REFERENDUM à Cub estany.

Écrit par : rouquette | 09 octobre 2010

Ce matin, m'étant égaré dans la métropole roussillonnaise,j'ai rencontré un agent immobillier de mes amis qui s'ouvrit de ses craintes de voir flamber la taxe d'habitation, arguant que ce n'était ni à la profession , ni à la clientèle d'éponger les folies d'Alduy. Depuis 1959 sans un système connu de tous mais accepté, les perpignanais se font traire; qu'ils continuent! Les cabestanyencs ne sont pas les plus cons du département puisqu'ils se sont extraits du système Alduy et ne sont décidés à y rentrer.

Écrit par : Gustave Delory | 09 octobre 2010

Vila aurait très bien pu organiser un référendum sur l'entrée ou non dans l'agglo. Au lieu de ça il préfère gaspiller de l'argent publique en politique politicienne "médiatisante". Il aurait au moins pu couvrir les frais dont il est seul responsable (avec les autres conseillers qui le soutiennent, évidemment).
Guillaume, je ne vois pas du tout ce qu'il y a de courageux à démissionner dans de tels cas. Si demain Mach démissionne de sa commune pour des raisons aussi idiotes, on dira qu'il est courageux ? non, ce serait aussi stupide car il serait sur d'etre réélu. De même que de nombreux autres maires (Garabé à St Jean pla de corts, etc...).
Il a tout à fait le droit de démissionner mais il ne devrait pas avoir le droit de se représenter. Et jusqu'à preuve du contraire, le communisme c'est le partage des richesses...

Écrit par : CulturaCat | 10 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.