05 octobre 2010

Meslot dans leur vin

damien_meslot.jpgCe n'est pas vraiment une surprise. Au lendemain de la soirée "extinction des feux" à Villeneuve-de-la-Raho, Paris a décidé de rallumer la lumière. La rue de la Boétie va envoyer un éclaireur pour y voir plus clair (bon j'arrête avec cette métaphore).

Un des participants du comité départemental, bien introduit à la Capitale, m'a expliqué que Damien Meslot, le secrétaire national chargé des fédérations, assistera au prochain comité dans les P.-O. Ce sera le 18 octobre. Il devrait rappeler à l'ordre ses cadres et marteler les statuts. "On va tous être éclaboussés par ça", se désole mon interlocuteur.

Il vaudrait mieux qu'elle soit en ordre la fédération catalane car le 22 et 23 octobre auront lieu les élections des membres du comité départemental. Lesquels seront chargés quelques temps après d'élire le ou la président(e) de la fédération.

En place depuis le mois de mai dernier, Irles entendait rassembler. Pour l'instant c'est surtout contre elle.

La photo provient du site national de l'UMP

Allez pour se détendre (merci à chloroforme)

Commentaires

Méli Meslot au dessus de la mélée UMP.
Meslot ( dans le vin) nous arrive de la rue de La Boétie.... La Boétie, un écrivain-poète de 18 ans, auteur du "Discours de la servitude volontaire"qui constitue une remise en cause des gouvernants et des tyrans qui ne sont grands que parce que les autres sont à genoux!. Etienne de La Boétie écrivait cela en 1576 à l'époque des essais de Montaigne( pas des essais de l'USAP). Pour transformer son essai il faudra que Meslot empêche la "Merle des Irles" de siffler sans micro dans la nuit noire de Villeneuve de la Raho (raison en catalan) . Dans les PO : Il n'y a ni UMP ni PS .Il y a deux tyrans qui divisent pour régner :Joan Pau lou pitit et Christou de Millas . Aurons nous en Octobre une mini révolution de Droite? La nature a horreur du vide..... et les citoyens en ont assez des politiques carriéristes et intéressés!

Écrit par : Chan John | 05 octobre 2010

Objectivement, quand on lit les différents billets de Guillaume et articles de Fred Michalak depuis 5 mois, on finit par comprendre que le problème vient bien de JI:
- lors de son élection fin mai, il y avait grosso modo deux camps qui s'opposaient pour prendre la présidence du comité départemental; une fois élue, et malgré les discours de façade, JI a perdu des soutiens et a fédéré contre elle, par son comportement autoritaire;
- les autres parlementaires du département, qui ne la tenaient déjà pas en grande estime, ont été confortés dans leur opinion;
- JI s'est même fâchée avec Gilles Foxonet qu'elle avait pourtant poussé pour qu'il soit nommé chargé de mission et plus tard secrétaire départemental : mais, voilà, GF s'est révélé ne pas être un petit toutou à la botte de sa maîtresse qui enrage aujour'dhui d'avoir contribué à le mettre à la place qu'il occupe;
- JI s'est brouillée aussi avec Christine Llorens, son ancienne collaboratrice, qui travaille aujourd'hui avec J-F Copé;
- elle préside le comité départemental en s'essuyant les pieds sur les statuts du parti.

CONCLUSION:
JI se retrouve vraiement isolée:
- avec des parlementaires UMP qui la détestent de plus en plus pour son incapacité à travailler en équipe,
- avec un secrétaire départemental par intérim qui s'éloigne de plus en plus d'elle parce que qu'elle ne respecte pas les statuts;
- avec un Xavier Bertrand qui commence à en avoir assez de ses frasques puisqu'il envoie le secrétaire national des fédérations pour lui remonter les bretelles;
- et avec un Jen-François Copé qui doit apprécier moyennement la façon dont elle s'est comportée à l'égard de Ch Llorens.
CQFD !

Écrit par : JM66 | 06 octobre 2010

JI affirme, dans l'Indépendant, avoir « suspendu la séance quand l'ordre du jour a été épuisé ».
Or tous les témoignages convergent pour dire qu’aucune décision n’a été prise par le comité départemental, dont l’ordre du jour comprenait pourtant le vote sur les investitures des cantonales et sur le soutien à apporter à la liste d’union de la droite à Saint-Estève.
JI mentirait-elle effrontément aux lecteurs de L'Indépendant?

Écrit par : Jean-Marie66 | 06 octobre 2010

Etant donné que sous l'intitulé pétage de plombs de Mme Irles je ne peux plus intervenir car les commentaires ont été clôturés, je profite de cet éspace ouvert pour émettre mon opinion. " après le pétage de plombs, après l'expulsion sous 1 délai de 1 mois de notre ami Jean IGLESIS", voilà que la Députée maire Mme IRLES se fait encore une fois remarquer par son absence courageuse à l'ouverture du congrés des maires qu'elle a organisé. Elle a attendu que ses fidèles toutous lui disent que tous les manifestants étaient partis et qu'elle pouvait enfin se présenter et parader comme à son habitude. A part du vent que déplace-t-elle? peut-être Messieurs MESLOT et COPE qui vont je le souhaite la recadrer car je m'aperçois aujourd'hui qu'elle est incapable de gérer une commune, un parti encore moins une circonscription.

Écrit par : jezabel | 17 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.