15 septembre 2010

Chèque du PS, les réquisitions

Jugé hier en deuxième jugement d'appel (après cassation), Christian Bourquin répondait à Aix en Provence de "minoration de comptes de campagne et complicité de faux" dans l'affaire du chèque du PS. En janvier 2009, lors du premier jugement d'appel, The Prez avait été condamné par la 5e chambre de la cour d'appel d'Aix-en-Provence à trois mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende.

Hier, les réquisitions ont été les suivantes : trois mois de prison avec sursis.

Le jugement a été mis en délibéré. Il sera rendu le 8 novembre.

Commentaires

Il ne s'en vante pas trop et je pense qu'il mérite largement 3 mois et 5.000 euros d'amende bien que le procureur hier a passé sous silence les 5.000 euros. La gauche n'est pas toute rose non plus et si l'on fouille un peu plus il y aurait de quoi trouver à redire ; mais bon hasta la vista. La mode aujourd'hui c'est de taper sur Sarko qui a eu le courage de réformer la France et surtout de nous sauver d'un crack boursier il y a 2 ans. Mais le Français a la mémoire courte il souhaite préserver ses acquis et surtout pas d'aller en avant pour s'adapter.

Écrit par : LOUVET | 15 septembre 2010

Sarko à eu le courage de sauver ses amis du CAC 40 avec notre pognon,prendre comme exemple le modèle anglo-saxon pour aller de l'avant c'est aller directement dans le mur, c'est ce que confirme la crise !
Les banques ne font plus leur travail et n'investissent plus dans les entrepreneurs elle préfère diviser le risque au niveau mondial en investissant dans le capital et avoir ainsi des bilans positif en fin d'année,banque qui ne sont pas régulées et qui font n'importe quoi à la santé des Français au nom du capitalisme et du libéralisme en manipulant des marionnette comme Sarko et ses amis du CAC 40

Écrit par : robert | 15 septembre 2010

Deux commentaires seulement sur le chèque de M Bourquin !

C'est dire que cette affaire qui ne s'arrête pas (8 ans je crois), et qui depuis entache le PS féderation catalane qui n'a pas besoin de çà (Frèche s'en charge avec efficacité) intéresse plus que moyennement les lecteurs de votre blog, plus préoccupés par les coups portés sur la retraite, l'affaire Bettencourt Woerth, l'expulsion des Roms, les magouilles présidentielles entre amis...

Ne sous estimons pas, cependant, le réquisitoire : les petites affaires politiques locales sont à l'évidence la source des grandes affaires nationales


PS : Frèche, l'UBU du LR ne dit-il pas que ceux qui confondent "politique et éthique sont des imbéciles" ? Son discipline M. Bourquin applique sans état d'âme l'enseignement de son Prof en provoc'

Écrit par : ECR...L...INF | 15 septembre 2010

Et qui vas écrire un commentaire sur le couple FERRAND en garde à vue hier aprem. Elle l'était toujours à 19h15 son mari étant sorti.
Quel seront les commentaires des nos charmantes et charmants élues et élus UMP de ce département qu'ils soient xconseillers municipaux, conseillers généraux ou régionaux et parlementaires ( assemblée nationale, sénat et parlement europeen). Mais le couple Ferrand veut t'il un RDV avec ERIC W et son amie BETTANCOURT?

Écrit par : JEAN FRANCOIS CABESTANY | 15 septembre 2010

Parler de ce chèque après l'affaire Worth Bétencourt UMP et consorts ça fait rigoler!... (on en a bien besoin par les temps qui courent!...)

Écrit par : alburrodepia | 15 septembre 2010

Bourquin s'en sortira. Il est (présumé) coupable, mais il y a trop d'affaires en cours sur la droite (Mairie de Paris entre autres) qui impliquent trop haut. Les décisions doivent aller dans le sens de l'apaisement.

Écrit par : Marmotte66 | 20 septembre 2010

Le président du conseil général des Pyrénées Orientales, bientôt président de Région et sénateur aura dammé le pion à l'instigateur qui rêvait d'être calife à la place du calife. On ne peut se prétendre avocat, juge , conseiller général sans risquer de se voir un jour inqiété ou mis sur le banc de touche.
Plus d'un mesurera à l'aune de ses ambitions et je m'adresse aux plus jeunes loups qui ont viré de bord que la trahison et l'affairisme peuvent ruiner une carrière et de leur avenir faire un Tajine de compromissions dangereuses et répréhensibles.

Écrit par : Gustave Delory | 20 septembre 2010

le gredin nous invite à sa campagne des sénatoriales avec des enveloppes que nous payons avec nos impôts, vraiment rien de correct et de socialo la démarche bourkina facho

Écrit par : scataland | 20 septembre 2010

Les commentaires sont fermés.