17 août 2010

Catalogne tolérante : olé, olé et olé !

Trois férias dans les P.-O. et trois arrêtés pour empêcher les anti corridas de s'exprimer. C'est sans doute ça la Catalogne tolérante prônée par Prez. D'après mes sources, le maire de Béziers, Raymond Couderc, UMP, a laissé les anti corridas tracter durant la féria.

Il ne s'agit pas là de trancher le débat pro ou anticorrida, mais juste de rappeler que, de temps en temps, la liberté d'expression, dans une assemblée, dans la rue ou dans un parti ça fait du bien.

Les trois arrêtés sont consultables ici : arrêté céret.pdf arrêté millas.pdf arrêté collioure.pdf

Commentaires

Aficionado de toujours, j'ai vu monter les "anticorridas" dans les différentes férias auxquelles j'ai participé en France, avec parfois une violence verbale voire physique entre les pro-corridas et des anti-corridas.

Les 2 arrêtés de Moly et Beffara, ne me choquent pas particulièrement car ils n'interdisent pas mais régulent les manifestations, la liberté d'expression est malgré tout respectée. D'autre part, mon cher Clavaud, il est difficile de comparer les villes de Céret, Collioure et Millas avec Béziers où une à plusieurs compagnies de CRS sont prêtes à agir lors de la Féria. Comparaison n'est pas raison.

J'ai en mémoire, à Béziers, une faena de Joselito ponctuée par une manifestation anti-corrida. Joselito a mis "un punto de honor" a faire une faena des plus intéressantes alors qu'elle s'annonçait des plus ennuyeuses. Quant aux anti corridas ils ont fini leur nuit au poste ...

Bien entendu, je partage votre conclusion. Il n'y a jamais assez de liberté, jamais assez de débat...

Écrit par : ECR...L...INF | 17 août 2010

@ ECR...L...INF

Effectivement, comme vous l'écrivez, comparons ce qui est comparable :

1/contrairement à Céret, Millas ou Collioure, la Feria de Béziers draine grosso modo 1 million de personnes et ceci sur 5 jours d'où la présence de quelques cars de CRS.

2/Contrairement aux mairies de Céret, Millas ou Collioure, (PS toutes trois) Il n'y a pas eu d'arrêté concernant les anticorridas à Béziers. Guillaume a de bonnes sources : le maire de Béziers, Raymond Couderc (UMP), a laissé les anti corridas non seulement tracter durant la féria, mais également manifester. Chacun en tirera les enseignements qu'il trouvera utiles.

Écrit par : Bodega34 | 18 août 2010

Je ne connais pas le milieu de la corrida et je n'ai donc aucun avis à porter sur ces manifestation,mais je suppose que derrière la démarche de Raymond Couder à Béziers il doit bien y avoir une raison évidente de récupération politique,le maire d'une ville doit assurer la sécurité dans sa ville ,si une manifestation dérape avec la présence e 1 million de personnes sur 5 jours que se passe t 'il au niveau des responsabilités? l'Économie que génère une telle manifestation ne sera pas perturber?Face à la justice pas toujours facile à comprendre de notre pays le maire a t 'il raison de s'exposer en n' appliquant pas la mesure de précaution ?Est il important de faire tout et n'importe quoi pour essayer d'enrayer la défaite programmée de l'UMP ?

Écrit par : serge | 18 août 2010

Réguler une manifestation en la relégant à pratiquement l'extérieur de la ville, c'est effectivement faire preuve de démocratie S'exprimer est un droit, mais lorsque l'on a affaire à ce genre de maire qui font le jeu des amateurs de corrida, et mettent pour cela la main au portefeuille de leur concitoyens, il est dur dur de faire valoir ses droits. La violence est dans l'arène, exportée à l'extérieur portée par les amateurs souvent largement imbibés. Il est plus facile de s'attaquer à des gens pacifiques qu'aux excités. Combien de permis supprimés et d'alcoolémies positives. Les forces de police, que nous payons, seraient mieux employées à courir les méchants. Les anti sont pacifiques par nature. Les amateurs n'aiment pas voir les anti devant eux, silencieux, car ils ont l'impression de voir l'oeil qui dans la tombe regardait Caïn. Leur conscience est remuée, et ils n'aiment pas que dautres qu'eux sachent ce qu'ils font subir aux bovins. .

Écrit par : du sud | 18 août 2010

@ Bodega34

Dois-je comprendre que Monsieur Couderc parce qu'il est UMP est un grand défenseur de la liberté d'expression ? Ou que les maires de Céret, Millas, et Collioure sensé être PS (je n'ai pas souvenir que celui de Céret ait adhéré au PS) sont de dangereux liberticides parce qu'ils ont fait un arrêté interdisant les manifestations proches des arènes.

Ce que j'essaie de dire c'est que le raccourci que vous faites : être UMP serait un gage de défense de la liberté d'expression, est un peu court. car c'est aux actes que l'on juge le politique, et qu'en l'occurrence, il s'agit plus de décision de sécurité (en application de l'article 31 et son préambule du règlement des villes Taurines) sans entrave fondamentalement à la liberté d'expression. Pour autant je ne crois pas plus qu'être PS est un gage de défense de la liberté d'expression...

Je lis dans le Figaro ces mots de Raymond Couderc : «Chacun a le droit de défendre ses idées, sa propre culture. Qu'on nous laisse exprimer notre propre identité, notre originalité. Et nous aiderons effectivement les Barcelonais à continuer à vivre leur passion, qui est aussi la nôtre», explique Raymond Couderc, le sénateur maire UMP de Béziers qui dénonce le caractère provocateur du rassemblement des anti de samedi matin à quelques mètres seulement des arènes, qui ont connu cette année une légère baisse de la fréquentation.

PS : la manifestation de l'après midi a eu lieu à l'entrée de l'autoroute soit à plus de 4 km du plateau de Valras...

Écrit par : ECR...L...INF | 18 août 2010

corrida, vous avez dit corrida, oui à béziers, nimes, arles et ailleurs, il y a de véritables corridas. à millas, céret et collioure ce ne sont que des novillades. comparons ce qui est comparable. à collioure, le 16 août, une véritable boucherie et presque du cirque. je n'y était pas, mais les échos, ont étaient très défavorables, une novillade de touristes, qui ont payés, contrairement aux invités, et qui sont repartis, très déçus. les anti corridas, pacifiques, et presque agressés par quelques boit sans soif, non pas réagis, quelle intelligence. tout le monde a le droit de s'exprimer, nous sommes encore en république, pourvu que celà dure. vive la liberté d'expression.tant que nous la respecterons, nous serons des hommes libres.

Écrit par : coco | 19 août 2010

@ coco: au supermarché du coin, les cahiers de devoir de vacances sont en solde...Vous devriez en profiter pour en trouver un qui vous fasse réviser la grammaire et plus particulièrement les conjugaisons!

Écrit par : dona d'albera | 20 août 2010

merci pour tes conseils dona d'albera, je vais t'écouter et lire le bescherelle,
j'ai passé l'âge de faire des devoirs de vacances. je m'excuse pour les fautes d'orthographe, mais mon coeur a parlé. toi qu'as tu à dire sur la corrida. as tu toi aussi des invitations? Vive la liberté d'expression.

Écrit par : ave maria | 21 août 2010

@ECR...L...INF

Anti corrida depuis 20 ans à Béziers, jamais durant cette période il n'y a eu un seul militant enfermé au poste comme vous l'affirmez.

Deuxième mensonge: la féria de Béziers ne draine pas 1 million de personnes. Car, et vous le SAVEZ très bien, des personnes de la région limitrophe reviennent plusieurs soirées. Le chiffre est d'environ 400 000.

Nous n'avons pas encore les bilans 2010, mais en 2009 pendant 5 jours, une portion de ces 400 000 a provoqué 5 morts, 400 blessés, des viols, des agressions diverses et des transgressions de la loi, dont celle sur l'alcoolisme. La réalité de la féria elle est là dans ces actes violents que vous encouragez !

Cette année, ce qui est sûr, c'est que la corrida qui existe grâce à la féria, et uniquement grâce à elle, se déclare en déficit (moyenne de fréquentation de l'arène sur 5 jours: environ 65% ). Ce sera une nouvelle fois l'ensemble des contribuables qui devra combler ce déficit. Hormis le référendum qui est demandé par les associations anti corrida, je souhaiterais que les aficionados supportent seuls ces dérives financières. Votre minorité doit assumer son plaisir et en payer seule les conséquences... Mais honnêteté n'étant manifestement pas votre vertu première, il est alors normal que les anti protestent contre l'enrichissement d'une cinquantaine sur le dos des contribuables... en plus de lutter pour préserver les enfants et sauver les animaux de vos spectacles sanguinaires...

Question: Pourquoi 40% des biterrois ont-ils peur et fuient-ils leur ville pendant la féria ?
Question: Pendant la féria, le maire-sénateur Raymond Couderc annonce un CA de 150 millions d'euros. Dans ces conditions, pourquoi la ville est-elle aussi endettée ? Où va tout cet argent ? Dans quelles poches ? Pourquoi le FISC n'en perçoit que très peu de taxes ?
Question: La féria, toujours d'après le maire sénateur et le député Aboud, diminuerait énormément (sic) le taux de chômage dans la ville (actuellement 20%). Qui peut croire que pendant 5 jours de féria le chômage diminuerait ? Qui peut croire que la féria et les corridas (pendant une durée de 5 jours) sont productrices d'emplois stables ? Alors que vous le savez, il n'y a que des extras ou des vacataires et énormément de travail dissimulé, voire du travail au noir...
Bref... Vos arguments sont mensongers. Les menteurs mentent car ils ne sont pas sûrs d'eux. La corrida disparaîtra et nous reviendrons à de vraies fêtes intelligentes et pacifiques. Il n' y a que vous pour vous amuser de tueries.

Écrit par : Yves Calmels | 23 août 2010

La question de la corrida m'indiffère autant que la biographie de Mambo ou les cris plaintifs des escargots sur le gril et les gémissements des huitres dans le plateau de fruits de mer, mais je lis toujours avec intérêt les contributions des uns et des autres, contributions qui quelquefois "m'interpellent au niveau du vécu" ...Tiens, là! j'aimerais bien savoir ce qu'on peut entendre par "de vraies fêtes intelligentes et pacifiques".
A propos, ou hors de propos (???) aujourd'hui, c'est la Saint Barthélémy!

Écrit par : dona d'albera | 24 août 2010

Les commentaires sont fermés.