02 août 2010

La sécurité selon le Figaro

Voilà, il suffit que je parte en vacances pour que Perpignan ai la chance d'apparaître dans la presse nationale. Et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agit du Figaro. La classe ! Sur quoi enquête le Figaro ? La réussite économique ? L'aéroport international et sa connexion TGV ? Le modèle vertueux des politiques locaux ? Ah ben non. Mince ! Non le Figaro rebondit sur le délire grenoblois en enquêtant sur la sécurité à... Perpignan. Remarquez, il y a au moins un point commun sur l'insécurité entre Perpignan et Grenoble, c'est que le patron de la PJ perpignanaise, Christophe Gavat (affaire Bouille dans les P.-O. et Larrat dans l'Aude, entre autres) va, à la rentrée, exercer ses talents à Grenoble.

Bref, sous le titre

Insécurité : «C'était intenable, nous sommes partis»

le Figaro dépeint une situation perpignanaise peu reluisante. Pierre Parrat, adjoint au maire chargé de la sécurité, est cité. Pas Jean-Marc Pujol (maire depuis 2009) ni surtout Jean-Paul Alduy (16 ans à la tête de la ville quand même), lequel pourrait avoir quelques responsabilités dans la situation d'insécurité que brosse le Figaro. Le quotidien évoque notamment dans le chapeau (l'attaque) de son article :

"Agressions, incivilités, trafics, montée du communautarisme, des tensions raciales et des violences tribales..."

Ce papier est évidemment une aubaine pour Louis Aliot, patron du FN catalan, ex numéro deux national du FN, proche conseiller de Le Pen fille, conseiller régional. Dans un communiqué envoyé hier aux rédactions, il souligne que "notre ville est devenue une ville où l’insécurité devient de plus en plus insupportable. Dans notre cité et dans certains quartiers, les voyous font la loi pendant que la Police ne reçoit pas les ordres nécessaires au rétablissement de l’ordre républicain et que les politiciens locaux minimisent la situation. (...) Cette situation engage aussi la responsabilité des élus locaux, mairie de Perpignan et parlementaires en tête, qui se sont fait élire sur des promesses qu’ils sont bien incapables de tenir ou qu’ils ne veulent pas tenir. A Perpignan on s’occupe plus du bien être de certains voyous que de la sécurité des personnes. Avec l’argent du contribuable, on finance les communautarismes et on achète la paix civile." Louis Aliot assure qu'à la rentrée le FN va mettre en place un service d'aide aux victimes de l'insécurité en place.

Avec les cantonales qui approchent (Saint-Jacques, Bas et Haut-Vernet renouvelables) ça promet une campagne musclée.

 

Commentaires

Et pourquoi notre cher INDEP n'en parle-t-il pas?
Ce devrait etre l'occasion pour vous GUILLAUME d'un savoureux commentaire,surtout si les témoignages des Perpignanais concernés étaient publiés.
JM PUJOL et JP ALDUY vont-ils réagir comme l'a fait SARKO?
Ce serait courageux de leur part, surtout que l'ALIOT de service est déja à l'affut .
A+

Écrit par : vieux Léon | 02 août 2010

bon voyage, le substitut du procureur a déjà fait les valises, maintenant le commissaire patron de la PJ, reste plus que le procureur en personne et le doyen des juges et on aura peut être un noyau plus dynamique pour la justice dans les PO

*************
Eh bien, vu le nombre de fois que vous avez posté ce commentaire, vous aviez vraiment envie de le voir partir. ;-)
Guillaume

Écrit par : scataland | 02 août 2010

Sur Perpignan les reponsables sont faciles à désigner étant donné que la ville est tenue depuis plus de 50 ans par le clan Alduy (radical ump )qui se dit l’homme le plus à gauche du département… après l’article du Fig mag,il doit être mal à l’aise dans ses chaussettes(spécialités locales).
Quelque soit les hommes ou femmes en fonction,ils pratiquent un communautarisme et un clientélisme débridé,se refusant à voir les causes,péférant le cosmétique à la nécessaire chirurgie,quelques mois de répit avant l’inéluctable explosion,qui sera bien plus cruelle que celle de 2004.
Alduy et l’ump ne laisseront Perpignan,qu’apres l’avoir usée et l’avoir abusée par des stratagèmes,comme la seconde liste ump dirigée par une homme du btp au parcours aussi lumineux que l’éclairage d’un parking souterrain.

Pierre Sergent eut pu sauver la ville il y a 30 ans;aujourd’hui ils ont un ultime recours avec LOUIS ALIOT,ce sera aux perpignanais de voir s’ils veulent s’engager dans la voie du courage ou demander comme la duchesse du Berry » encore un instant Monsieur le bourreau »

*****************
Jean-Claude, sauf erreur, mais sur ce point je ne crois pas pouvoir être pris en défaut, les émeutes ont eu lieu en 2005. Et même le 29 mai, soir de référendum européen (dont la légitimité fut par la suite bafouée par la voix parlementaire, mais c'est une autre aventure).
Guillaume

Écrit par : Jean-Claude Pinget | 02 août 2010

L'article du Figaro est très sévère et a suscité de très nombreux commentaires dans le journal.Pas l'indépendant, bien sûr.
Mais y-a-il quelque chose d'inventé?
Non.
Feu le bobo maire de Perpignan devait réhabiliter le centre ville et le rendre attractif...En plus de dix ans de mandat , il peut afficher son bilan.
C'est une réussite pour la racaille.
Et qu'on ne vienne pas parler de prévention, d'insertion tous ces trucs tout à fait nécessaires qui deviennent nuisibles quand ils constituent des prétextes pour ne pas lutter contre la délinquance.Et que dire de cet argent public gaspillé en subventions pour essayer d'acheter la paix civile?
Quel aveu d'échec!
Entre caméras de video surveillance (y-a-t il quelqu'un en dehors de la journée pour les visionner?), police nationale et police municipale,les moyens pourraient suffire à Perpignan. Il ne manque que la volonté politique d'agir...
L'Etat veut éviter les bavures et se met en retrait, quant à la police municipale ...ses uniformes rutilent d'impuissance.
Il parait que les polices s'entendent très bien pour bâtir des plans d'action. Ensuite, ce sont comme les danseurs d'opéra criant marchons! marchons! dans un immobilisme parfait.

Écrit par : leon | 02 août 2010

Effectivement "vieux Léon " a raison , l'Indep semble depuis longtemps censuré par le "clan"
Rare sont les articles de monsieur ALIOT ou Mme Fesenbeck et pourtant les sondages sont bien là pour eux et surtout l'indéniable insécurité que certains nous imposent en toute impunité.
Autour de moi de plus en plus de droite ou gauche voteront "Marine "
Sont-ce les juges les fautifs ? Pourquoi pas par peur ou engagement politique
Réveillez vous La Clau , sinon vous serez bientôt converti de force pour continuer à écrire.
Cordialement

Écrit par : auverpin | 02 août 2010

Pas besoin de lire le Figaro pour comprendre ce qui se passe au niveau insécurité à Perpignan.Il y a des mois que dans mes commentaires je dénonce que les asservis et redevables au système politique de la ville et maintenant de l'agglomération se bornent à faire de la désinformation et à diffuser le message qu'à Perpignan tout va bien !
Le communautarisme a été mis en place en 1962 et s'est étendu à l'intérieur des quartiers ghettos au profit d'un système politique monarchique qui s'en sert comme une machine à voter en sa faveur,il est évident que ce système politique ne peut pas être élus sur ses résultats puisqu'ils ne sont pas bons ! Maintenant le préfet va nous faire une opération déploiement de force et les asservis et redevables vont pouvoir diffuser le bon message sécuritaire !

Écrit par : nono | 02 août 2010

Notre Sarko et Roukemoute nous fon(t encore le coup des annonces .
Sarko ? 7 ans à l'intérieur ! Qu'a-t-il fait ? Rien
mam et consors de même 3 Ils ne feront encore rien de rien. Je paris .
De totes façons ce coup ci j'ai choisi ! >Je prendrai l'original et non les copieurs . Merci j'ai donné avec Francois et Jacques .
Comme mes voisins je voterai Marine Le Pen

Je ne pense pas M; La Ckau que vous censurerez mon écrit.
Alors même en catalan elle fera sempre en davent
Merci

Écrit par : pariou | 02 août 2010

excusez moi Guillaume, une erreur de frappe pour plusieurs messages.
mais j'avoue, que connaissant plusieurs affaires judiciaires qui avancent pas ou sous classées par la justice départementale ou les enquêteurs (je sais pas à quel niveau cela rame), je suis assez content de voir enfin les chaises musicales, en espérant que cela va nettoyer le microcosme local, tous bords confondus.

Écrit par : scataland | 03 août 2010

@ M.Pinget, Les quelques villes qui ont été gérées, dans le passé, par le FN et ses proches nous ont très clairement montrés et démontrés de quoi vous êtes capables.

En effet, votre expérience en matière de gestion des villes se matérialise par la destruction de la culture Française, par l'innovation en matière de discriminations, et par une gestion financière catastrophique dont seule la justice pourrait donner de plus amples détails.

N'essayez surtout pas de vous racheter une nouvelle virginité, parce que le fond de votre idéologie est dangereux, et ceux qui empruntent vos idées sont aussi dangereux que vous.

La France de la révolution de 1987, et de la libération de 1944, a donné des hommes et des femmes qui veillent sur la mémoire de notre peuple et qui ne vous laissera jamais salir nos valeurs.

La France a de l'insécurité, comme elle l'a eu par le passé, et ce n'est certainement pas par le discours des peurs et de propagandes que les Français seront plus en sécurité.

Les Français ne seront pas en sécurité par vos mensonges, mais par des actes, que même vos proches amis n'ont absolument rien fait.

La France est l'un des pays les plus sécurisés du monde, mais ne sera jamais sécurisé totalement parce que tout simplement il n'existe aucune société parfaite, et même au sein d'une même famille il existe parfois entre ses membres des différences de conduites et de morale.

D'autres ont essayé avant vous, de créer un moule pour refonder une société ethniquement pure et avec une seule tradition, et le résultat était le fascisme et la destruction du monde par les guerres.

Aujourd'hui, nous sommes tous conscients que nos dirigeants et élus ne sont pas parfaits, mais entre deux maux, il est vital pour notre société de choisir le moindre.

Vous pouvez rénover vos façades, mais l'intérieur de votre maison continue de puer la haine, la division, l'appel à la confrontation, et la propagande sécuritaire pour que vous puissiez reprendre le Fauteuil du pouvoir et étaler votre dictature programmée et souhaitée.

La France de la démocratie, de la fraternité, et des martyrs ne vous laissera pas faire .

le vent de propagande que vous préparez pour les cantonales risque d'être aussi chaud que le sirocco et se retournera sur vos figures !!!

Jean-Kamel, Fils d'un ancien combattant et libérateur de la France.

Écrit par : Jean-Kamel | 03 août 2010

C'est un vrai scandale: ni vous, Guillaume, ni personne ici ne cite ni ne commente cet importantissime arrêté municipal perpignan-niais du 28 JUILLET 2010. C'est pourtant un grand pas pour la ville de Perpignan, que dis-je pour l'humanité entière..
"à compter du 1er aoùt et jusqu'au 30 septembre, il est rappelé aux citoyens que le port de tenues incorrectes (torse nu et/ou maillot de bain) dans les rues, quais, places et voies publiques du coeur de ville est interdit. Ceci afin de s'assurer du respect de la dignité humaine, de la décence, de la moralité et de la protection de la jeunesse" Fermez le ban!
Aucun commentaire????
Pourtant cet arrêté soulève de multiples interrogations:
- pourquoi une interdiction bornée au seul mois d'Aoùt? Chiche que j'aille prendre le soleil sur la Loge en trikini le 2 septembre...
-C'est quoi le "coeur de ville"?Saint Jacques est compris dedans? alors, y a du taf!
-et pourquoi seulement ce "coeur"???? Le "respect de la dignité humaine, de la décence etc" ne serait-il pas identique place Arago, Cîté Diaz ou à Mailloles, par exemple? un mec torse nu rue Mailly, ce serait indécent, indigne, dangereux pour la jeunesse et que sais-je encore...Le même, se promenant place de Belgique ou Bd Mistral par exemple (à moins que ce ne soit aussi "coeur de ville"?)est devenu miraculeusement décent, digne, moral et inoffensif pour la jeunesse?????
-qui dit "interdiction" dit " sanction" : à part d'envoyer les indécents se rhabiller, on leur fait quoi?
-L'arrêté parle des "rues, quais, places et voies publiques"...Qu'en est-il des parc et jardins et des bassins(le tout public, bien sûr) où des (très grands) enfants sont complètement nus?
Entendons nous bien: je n'approuve absolument pas le débraillé, mais pour moi l'égalité entre les citoyens est fondamentale, et là, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle n'est pas respectée.

************
Inéquité vaut également, me semble-t-il pour l'âge légal de "déscolarisation". En principe, si mes souvenirs sont bons, il est fixé à 16 ans. M'est-avis que là encore il y a coeur de ville et coeur de ville...
Guillaume

Écrit par : dona d'albera | 03 août 2010

Je vous prie de m'excuser pour l'erreur sur la date de la révolution Française qui est bien évidemment 1789 et non 1987 .

Écrit par : Jean-Kamel | 03 août 2010

Les commentaires sont fermés.