25 juin 2010

Aubry prend le bouillon

Les directives de l'extérieur ont été correctement suivies dans le département concernant le vote du texte sur la rénovation du parti proposé par Martine Aubry. Les résultats ne sont pas encore tout à fait définitifs car il manque quelques menues sections, mais le texte d'Aubry - oui celle qui a osé se dresser contre Frêche et ses frêchettes - a été rejeté par près de 65 % des militants catalans. Pour le non cumul, on repassera dans les P.-O.

Pour la section de Perpignan, celle de Christian Bourquin du temps où il était adhérent, les résultats complets sont les suivants : 82 votants (sur 200 militants à jour), 54 contre, 23 pour et 5 abstentions. JAD qui est adhérente à la section de Perpignan (et pas exclue) s'en amuse : "Pour la désignation du premier des socialistes pour les régionales nous représentions 22 %. Là presque 30 %. On progresse."

Allez, vivement la réintégration massive - mais sur la base de demandes individuelles, c'est comme ça dans les statuts - que les vrais patrons reprennent le pouvoir de l'intérieur. Ca sera plus facile à suivre.

Commentaires

Impossible de voter à Latour : pas de matériel pas de secrétaire de section, RIEN DE RIEN MPS est nulle de chez nulle.

Écrit par : Henry | 25 juin 2010

Non, non!
Ce n'est pas Aubry qui prend le bouillon.
Ce sont les socialos catalans qui ne veulent pas qu'on enlève du bouillon de leur gamelle épicée.
Pas à une contradiction près: tous pour Aubry avant le congrès, presque tous contre la rénovation aujourd'hui...
Un chef (Bourquin),une voix,et pas une tête qui dépasse.
Question: à quoi bon réintégrer les socialistes locaux qui sont contre la rénovation de leur parti?

Écrit par : leon | 25 juin 2010

82 votants sur 200 militants à jour de cotisation à Perpignan, où sont les 118 autres ? 54 contre, sur 200, ce n'est pas un triomphe. Ce PS départemental est en déliquescence, n'importe quel citoyen avisé ou n'importe quel néo militant PS pourrait s'en rendre compte.
PS (post sriptum) : sur les 200 militants, trés peu sont exclus, pourquoi n'ont-ils pas voté ? Mystère

Écrit par : coco | 25 juin 2010

La rénovation à l'envers est encore une spécialité locale: une fois de plus, dans ce vote, nous sommes le seul département du Languedoc-Roussillon à dériver et nous éloigner dangereusement des réalités du PS d'aujourd'hui: ce vote s'oppose à la marche en avant des socialistes. Ici le populisme et le clientélisme règnent en maître: jusqu'à quand ? comme le jour triomphe de la nuit, la renaissance succède au moyen-âge: l'avenir des forteresses est un champ de ruine. Soyons confiant, les promesses du renouveau sont là !

Écrit par : Jean BIGORRE | 26 juin 2010

Latour mais le responsable du groupe socialiste n'est ce pas le frère d'un adjoint au maire de Saint-Cyprien.

Tien donc Figueras F. pour ne pas le citer joue contre son camp ?
Il aide en sous main son frère adjoint du Maire NC de Saint-Cyp...

Il n'est même pas capable de faire vivre son groupe socialiste dans son village, c'est purement lamentable...

Figueras F démission !!!
Nul de chez nul

Écrit par : Vérité simplement | 26 juin 2010

Qui est ce Jean Bigorre ?

Est-ce son vrai nom? ou un Pseudo !!!

Écrit par : On s'en fou | 26 juin 2010

Les socialistes ont approuvé à 82% le nono cumul des mandats. Cela signifie qu'il y a une cassure profonde entre soi disant socialistes catalans et leur parti.C'est probablement du à la cassure entre les "frechistes" et les socialistes

Écrit par : Moulin | 26 juin 2010

La cassure je la vois plus dans le fait qu'à Paris on a décidé de ne plus cumuler, alors qu'à Perpignan "certains" aimeraient continuer de cumuler pour garder la main mise sur le département ...

Écrit par : Sébastien | 26 juin 2010

Essai! Réussi?

Écrit par : chanjohn | 26 juin 2010

c'est certain qu'il y a une cassure au PS 66, que les réunions se font à présent avec une trentaine de militants.

Écrit par : lucien | 27 juin 2010

ps catalan = mafia ou crême catalane

Écrit par : scataland | 28 juin 2010

Les commentaires sont fermés.