23 juin 2010

Relax Jean

Jean Rède et une bonne partie des Banyulencs et de la classe politique départementale attendaient de connaître le sort que la justice lui réservait dans son procès en correctionnelle pour abus de confiance. Eh bien c'est relaxe.

Dans cette affaire, dite du "Centre héliomarin", Jean Rède, président de l'association "santé en Côte Vermeille" (celle qui gère le "sana"), était soupçonné d'avoir profité de sa situation pour faire quelque menus profits. Il n'en est donc rien. Ainsi en a décidé la justice.

Commentaires

C'est la St Jean,il y aura la musique de la marine et un feu d'artifice Youppi quelle coincidence!!!!

Écrit par : Fédabeille | 23 juin 2010

De toute façon dans ce département la justice ne s'est faire que des relaxes...

Écrit par : erwan | 24 juin 2010

Elle bien rède celle là !

Écrit par : Jean Pierre | 24 juin 2010

Les commentaires sont fermés.