13 juin 2010

I've Got the Salanque

Alain Got vient de remporter l'élection cantonale partielle de Saint-Laurent-de-la-Salanque avec 50,7 % des voix.

Inscrits : 18 105  / Votants : 6 991 (soit 38,6 % de participation) / 6 473 exprimés / 518 blancs et nuls.

Alain Got : 3 280 voix (soit 50,7 %) / José Puig : 3 192 (49,3 %).

C'est une courte victoire (88 voix), mais c'est une victoire quand même. Avec une participation en recul de 2 points, on pourra dire qu'elle a passionné les foules cette élection ! Le chef lieu de canton conserve son conseiller général et, si le candidat de Bourquin a perdu, n'en doutez pas, Bourquin n'est pas perdant. On verra à l'usage comment naviguera Alain Got dans l'institution. Il aura l'occasion d'étrenner ses galons dès demain matin.

Commentaires

Comment voulez-vous que les gens se passionnent pour des partielles alors que les journalistes en ont à peine parlé.

Écrit par : mimie66 | 13 juin 2010

Got is the king of Salanque !
C'est un évènement dans le royaume salanquais, pour la première fois un maire-adjoint détrône 2 maires officiels et un officieux !!!
Finie la suprématie des roitelets de Salanque, sans aucun appui politique ni parlementaires à ses côtés, notre nouveau conseiller général a gagné grâce à son travail de proximité, son courage et sa ténacité jamais mis en doute depuis plus de 15 ans.
Vis à vis de son collaborateur depuis 10 ans, le député-maire Fernand Siré, a joué comme à son habitude l'anguille de la Salanque.
Les électeurs ne sont plus dupes et ses histoires salaces ne plaisent qu'à des crétins incultes. Il serait temps que les hommes politiques de notre département prennent un peu de hauteur !!!
L'opportuniste José Puig en vieux renard de la politique, UDF puis Modem, puis centre droit, puis centre gauche a réussi le tour de force d'avoir l'appui de C. Bourquin qui a misé sur le mauvais cheval et pour couronner le tout, Ferrand (UMP) donne son soutien à José Puig.
L'UMP devra nous expliquer comment elle cautionne des personnes comme Ferrand qui fait chuter Louis Carles au premier tour et qui au deuxième tour, ouvertement et sans vergogne, appelle massivement à votre José Puig, candidat soutenu par le P.S...
Situation Abracadabrantesque !!!! Hélas nos élus locaux sont tombés bien bas.
Monsieur Got ne nous decevez pas, nous croyons en vous et resterons avec vous aux prochains R.D.V. électoraux.
Bon courage Monsieur le Conseiller Général !
Abracadabra

Écrit par : abracadabra | 14 juin 2010

http://www.agirpourlavenir.org/

ce site est tres instructif et manifeste la victoire de notre candidat .

Écrit par : republicain | 14 juin 2010

Une élection sans réel enjeu et qui ne bouleversera pas le millefeuille des roitelets locaux. Dans 9 mois, temps théorique d'une gestation, les mêmes seront là, et sauf événement politique LOCAL majeur, déplaceront aussi peu les foules.

Écrit par : dona d'albera | 14 juin 2010

Puig, le candidat qui a voulu jouer tous les airs politiciens de la mandoline est donc battu.
Il a flatté l'UMP,séduit le PS mais pas les électeurs qui l'ont laissé sur le sable.

****************
Léon, vous venez de poster le 10 000e commentaire de ce blog. Outre le fait que vous gagnez toute ma considération, je vous offre l'apéro.

Guillaume

Écrit par : leon | 14 juin 2010

Tu m'étonne que plus personne ne va voter : pas de couverture médiatique comme l'a dit mimi66, un mode électoral qui ne pousse pas forcément à la participation (puisque l'on sait que les candidats n'ayant pas l'étiquette qu'il faut n'a presque pas de chance, sauf exception) et surtout aucun projet global pour le département au profit de candidats qui jouent sur leur nom et leurs réseaux et sur des promesses ultra-localisées et adaptées à l'interlocuteur.

J'espère qu'en 2011, la campagne sera dynamique, moderne et construite autour de projets globaux avec des "sections" cantonales.

Écrit par : Sébastien | 14 juin 2010

vivement le changement doit se dire plus de 50 % des salanquais, mais ils veulent le changement sans aller aux urnes, tant pis pour eux!
gauche ou droite ce canton est un labyrinthe de démocratie.

Écrit par : scataland | 14 juin 2010

à barcares , le non vote a été décisif pour l élection de GOT; imaginez que l'électorat de FERAND EUT SUIVI LES CONSIGNES DE CE DERNIER/ GOT NE PASSAIT PAS....OUF !!!

Écrit par : barcaresien | 15 juin 2010

mon post de ce matin n'a pas du aboutir car je n'ai pas eu l"écran du code!!!je disais que le vote de BARCARES POUR GOT est interessant et qu il a été décisif pour GOT.

Écrit par : barcaresien | 15 juin 2010

Une victoire électorale dans une élection serrée se joue à la somme des petits riens et à la soustraction de négligences parfois anodines. En d'autres termes la mobilisation et la capacité ne pas sous-estimer ses adversaires, en restant humble et omniprésent, sont des fondamentaux de réussite.

La somme des petits riens tacle l'abstentionnisme puisque rappelle aux matheux de la démission que "chaque voix compte".

Dans l'élection cantonale de Dimanche dernier, M. Puig a failli faire pencher une balance défavorable par une campagne des derniers jours totalement impliquée dans sa commune de Claire, drainant les indécis, sortant de leur "lit" les personnes qui songeaient à ne pas aller voter. En final Claira a montré la voie aux voix en gagnant la palme de la commune où le taux d'abstention a été le plus faible. Ce seul fait d'arme a presque suffi à changer la physionomie du scrutin.

C'est à comparer avec St Laurent de la Salanque (ville d'Alain Got) qui a voté plus que la moyenne mais 10 points en deça de Claira et à ce niveau c'est énorme ! Il faudra s'interroger sur le pourquoi et le comment pour les échéances à venir.

Concernant Le Barcarès, Alain Ferrand a joué les trublions mais sans appuyer sur la pédale d'une manière forcenée, sinon il était à craindre qu'il ne réalise le hold-up ! Si l'appel à voter Puig de sa part s'est bien fait, c'est intervenu tardivement et pas totalement en public, du moins en début de semaine. La mobilisation et l'adhésion ne s'est pas faite, aussi peut être parce qu'une partie de l'électorat avait de toute façon du mal à comprendre le pourquoi et le comment.

Quant à Alain Got au Barcarès heureusement il a pu compter sur le soutien sans failles, et dès le premier tour contrairement à des affirmations erronées, de Jean Louis Jimenez (élu municipal d'opposition du Barcarès) et de son groupe Agir pour l'Avenir. A la lumière des résultats, et globaux et Barcarésiens, le bon score réalisé par Alain Got compte tenu du soutien de Ferrand à Puig a pesé de manière décisive.

Pour ne pas être taxé abusivement de parti-pris, revenons à ce que je disais en début d'intervention : la somme des petits riens. La mobilisation pour Got au Barcarès sera qualifié de "rien" par certains hostiles, mais son addition a lourdement et positivement pesé dans la note finale ! Et ne pas soutenir ouvertement Alain Got aurait été une négligence avec pour conséquence une soustraction synonyme de possible défaite.

La leçon que les militants doivent tirer est bel et bien que jamais le moindre effort n'est inutile et qu'il convient en permanence de garder le cap sur la certitude que rien n'est certain. Et qu'une mobilisation doit être totale.

Écrit par : Jean Claude Genet | 15 juin 2010

Une autre constatation est à faire pour ce vote:l'absence de candidat socialiste,alors que 3 sections existent sur le canton avec des présidents comme AUBERT au Barcares,MAYDAT à Toreilles,SURJUS à St Laurent,les deux premiers s'étant présentés contre leur maire.Cela en dit long sur leur potentiel a s'imposer face au démissionné du PS qu'est C BOURQUIN
Comment vont ils expliquer à leur base comment ils se sont retrouvés a soutenir un candidat modem,avec un A FERRAND devenu bien encombrant,exercice de haute voltige s'il en est.
Si la gagne avait été là, la pillule aurait été sans doute moins dure
Ces sections locales vont traverser des zones de turbulence,il sera interessant de voir qu'elles seront les défections et peut être assisteront nous a un renouvellement des cadres.
A suivre.........

Écrit par : IMPARTIAL | 16 juin 2010

@Genet. Vous écrivez: ( il a pu compter sur le soutien sans failles,de jinemez et dès le premier tour contrairement à des affirmations erronées ) Ou sont vos preuves?
Ou? pouvons nous lire sur votre site les écrits de votre soutient à Got au premier tour?
Vous n'avez pas de figure pour écrire autant de mensonges!
Attention!!!! Les paroles s'envolent, les écrits restent!( Photocopies) Vous risquez de passer pour un ......... ?

Écrit par : Michel | 16 juin 2010

http://cni-aude.over-blog.fr/
TRES BELLE ANALYSE " impartial" , je vous invite à aller sur le site du cni DE FERAND et vous relèverez la " devise " de ce parti : " le socialisme n'est pas une fatalité".....
et dire que le ps a voté avec ferand ????????????

Écrit par : BARCARESIEN | 16 juin 2010

michel et catoire, je peux temoIgner que JIMENEZ faisait campagne pour GOT dès le premier tour , il me l'a dit en présence du maire.
je ne suis pas de son camp mais vous,vous ne savez même pas ou vous situer.Vous lui faites une querelle sans substance ,inutile et infantile.
nous pouvons travailler avec JIMENEZ Et pas avec vous car votre devise est:
"JE SUIS POUR TOUT CE QUI EST CONTRE ET CONTRE TOUT CE QUI EST POUR."""

*****************
Chers Barcarésiens de toutes obédiances, il me semble que les débats barcaro-barcarésiens auraient tout à gagner à se dérouler sur un blog barcarésien. Je comprends qu'il est utile de débattre sur le soutien des uns aux autres dans cette cantonale, mais, à quelques uns, vous êtes en train de confisquer le débat cantonal. Merci de respecter les blogueurs de politique66 et de ne pas arroser ce blog de commentaires rancuniers.
J'espère que vous accèderez volontairement à ma demande.
Cordialement à tous.

Guillaume

Écrit par : FERRANDISTE | 16 juin 2010

Cette mise au point Guillaume était nécéssaire,on peut être du Barcarés,vouloir régler des comptes mais on le fait"en famille"
Pour revenir aux propos de départ et pour être mesuré la classe politique doit intégrer les enseignements de cette élection:
Bien sûr l'ump doit faire face a un choix cornélien soit ils permettent au couple Ferrand de "sortir du Barcares" s'ils veulent garder la circonscription,soit ils ne le font pas et c'est le parti socialiste qui rafle la mise
C'est un coup de semonce pour l'ump,étant entendu qu'au Barcares il n'y a pas de place pour deux
Bien sûr le PS a fait un mauvais choix stratégique,certes en salanque mais il s'en moque(il n'y a aucun poids lourd militant) mais aussi sur le plan de l'assemblée départementale,laissant à A Got la possibilité de démontrer en 9 mois qu'il a une partie du coeur à gauche,que c'est un homme de rupture avec les pratiques passées(laxisme)et que c'est un homme de terrain et de dossier
9 mois c'est a la fois court et suffisamment long pour imprimer une methode,ce qui le placera favori dans la prochaine confrontation électorale,il n'a pas une obligation de résultat
Le PS perd son pari d'une agglo concurente a PMCA,il devra revoir sa copie
En politique les mouches(comme on dit vulgairement) ont l'habitude de changer d'ânes!!!Chiche,les socialistes avaleront une couleuvre de plus,mais ça passera ils y sont habitués

Écrit par : impartial | 16 juin 2010

Bien dommage que les débats se transforment en insultes à peine déguisés (c....) et en effet ramènent tout au Barcarès.

Le canton c'est 5 communes et l'élection a montré la prédominance d'un esprit de clocher puisque chaque candidat a fait un carton dans son antre et presque rien à côté.

Il fait en tirer une leçon : est-il possible pour un politique de penser à tous et non pas seulement à ses "plus proches" ?

Est-il possible de voter pour QUELQU'UN QUI A UN PROJET ET DES IDEES plutôt que sur QUELQU'UN qui est son voisin de palier ?

La politique cantonale ce n'est pas dresser les 5 communes les unes contre les autres. Au contraire celles-ci doivent apprendre à travailler ensemble et par exemple à construire un projet "sportif" ambitieux sur UNE commune plutôt que d'éclater des structures inadaptées sur les unes puis les autres.

D'ailleurs un point a été peu soulevé mais est essentiel. Le soutien qu'ont apporté à Got la plupart des Maires correspond aussi à la scission entre PMCA et l'agglo autour de Claira... En refusant de rejoindre PMCA, Claira a fait un choix (pourquoi pas) qui génère des conséquences politiques certaines et peut expliquer des postures jugées comme anormales par certains mais qui en définitive s'appuie sur cet élément non anodin.

Alain Got était pour moi, en dehors des aspects de partis politiques, le candidat le plus rassembleur dans l'esprit PMCA et Canton.

L'intervenant précédent "impartial" avait donc raison de souligner que le PS jouait aussi d'une certaine façon une carte concurrente à PMCA.

Ramenons le débat à plus de hauteur et surtout envers les administrés : ce sont eux qui doivent être servis et non pas les intérêts particuliers ou les rivalités de pouvoir.

Le taux d'abstention démontre que le citoyen de base se sent délaissé et exclu des choix fondamentaux. La démocratie locale ou cantonale doit se transformer pour rapprocher les élus des habitants et réduire la fracture.

Pour ce faire ce n'est pas un élu, si talentueux soit-il, qui pourra le faire seul, mais TOUS en nous mobilisant pour rétablir le sens des priorités et le contact direct fréquent avec la population.

Puisque une bonne décision mal expliqué est aussi exécrable qu'une mauvaise décision bien expliquée... Le paradoxe de nos temps modernes dotés d'outils de communication reste en effet le manque de dialogue permanent avec les édiles et les citoyens.

Alain Got le sait et nous a dit vouloir y remédier, par exemple en faisant des permanences mensuelles dans chaque commune, et c'est déjà une prise de conscience qui vaut son pesant d'espoir.

Écrit par : Jean Claude Genet | 16 juin 2010

lls sont bizarres dans la salanque !!
ils ne doivent pas savoir lire ou pour qui voter normal les tetes d'affiche changent de parti à chaque élection meme Carles est concerné ( pr avant ump maintenaint ) et demain FN merci Louis

Écrit par : Desteur | 21 juin 2010

devinez qui est le bouffon de la salanque , 1500€ pour le gagnant

Écrit par : desteur | 21 juin 2010

Les commentaires sont fermés.