31 mai 2010

A la chasse aux grands électeurs


Très Chasse.jpgSi on était en pré-campagne pour les sénatoriales, je me poserais des questions en croisant cette campagne de com', une de plus, du CG.

Vous me direz, c'est la fédé de chasse qui la mène cette campagne. Vous aurez raison, mais on voit bien le petit logo popularisé par les bornes kilométriques, les drapeaux en plastique pour l'USAP ou les auto-collants anti THT.

Dans la chasse aux grands électeurs, les territoires (c'est comme ça qu'on dit quand on ne veut pas dire campagne) sont giboyeux. Et comme JPA va faire le plein avec l'agglo, le Prez doit bien remplir la gibecière ailleurs. Je serais Paul Blanc, je me ferais du souci (remember le canton de Sournia).

Mais tout ça ce serait si on était en pré-campagne pour les sénatoriales. Je ne doute d'ailleurs pas qu'il y ait un prétexte institutionnel à cet affichage et une convention dûment signée.

Une petite remarque, comme ça en passant. Dommage que les ruraux s'adonnent à la chasse (pas tous je sais ne commencez pas à vous énerver) parce que si c'était au nudisme, je vous laisse imaginer l'affiche.

Photo G.C.

Commentaires

Y a-t-il un moyen de savoir qui paye quoi et à qui ?

Écrit par : Sébastien | 01 juin 2010

Contre la bouffonnerie de la politique actuelle adhérer au DARD

www.le-dard.com

Écrit par : robert | 03 juin 2010

Maurice Genevoix fait dire à Raboliot: "Braconner n'est pas voler...On est ce qu'on est mais faut la justice" La chasse à courre ou au collet se pratique vêtu de la noblesse que lui confère Diane. Imaginez Saint Hubert érigé sur un tertre, son arc bandé, décocher une flèche... Un électeur s'appâte et pour mieux le rabattre, il faut un camoufflage. La chasse à poil n'a d' avenir qu'au cap d'Agde;)

Écrit par : Gustave Delory | 03 juin 2010

Je me demande pourquoi on appelle ça des grands électeurs. Petits serait plus approprié...
Je me souviens de la désignation des grands électeurs qui a suivi notre élection surprise à Amélie. Ceux qui défendaient la ligne politique (on envoie les militants PS, c'est une élection politique) ont été stigmatisés comme mauvais camarades... Résultat: le plein pour Jean Paul, les voix d'une municipalité de gauche à un homme de droite. Merci maman!

Écrit par : Louis Pujals | 03 juin 2010

M Pujals,je comprends votre colère. Il est patent que certains arrangements aient pu se faire entre la gauche et la droite localement. Le sujet qui me préoccupe le plus est le cas Pujol qui nommé maire par KO de son prédecesseur entamme un virage inquiétant sur la droite. Jean Paul était le fils de Paul et n'a réalisé que de coûteux rêves d'enfant mais Jean Marc va nous faire du Poujade si on lui laisse les coudées franches. Le délire sécuritaire est le brevet des incapables qui veulent affirmer leur autorité. Les policiers municipaux fâchés avec l'orthographe vont être dotés de Tazers en lieu et place du seul carnet à souche et du stylo dont ils n'ont la maîtrise. Les grands électeurs sauront pour qui ne pas voter.

Écrit par : Gustave Delory | 05 juin 2010

Et a nouveau, comme toujours, Mr Pujals, qui ne représente que lui même, mais qui crois tout savoir...
Pouvons nous comprendre pour quelle raison il a démissionné du Conseil Municipal d'Amélie les Bains, alors qu'il aurait pu mener une opposition ? (mais pour cela faut-il encore comprendre quelque chose à la gestion communale).
Il poursuit ces attaques, ces critiques contre tout le monde en pensant etre important. Cela n'est pas triste mais tout à fait pitoyable !

Écrit par : vallespirj'aime | 05 juin 2010

On le saura que je ne représente que moi-même! On comprend que Bourquin et d'autres veuillent rendre le vote obligatoire, cela ferait oublier le faible pourcentage de la population qui leur a donné mandat!
Pour mener une opposition, M. le Corbeau, il faut être alimenté par l'information. Or, il est facile de vous en priver... Quand Amélie est passé au-dessus de 3500 habitants, j'ai demandé une note de synthèse avant les CM (ainsi que le prévoit la loi). Réponse pleine de classe de M. Reynal: "C'est à la prise d'effet que le nombre d'habitants est pris en compte. Il vous faudra donc attendre 2008, et d'ici-là, on sera débarrasssé de vous" ...

Écrit par : Louis Pujals | 05 juin 2010

La moindre des choses quand on veut representer une population, que l'on veut gerer une ville est au moins de connaître de quoi on parle.
Face a ces actions de communication, comme ici cette affiche concernant la chasse, ou d'autres démarches tout aussi démagogiques il est nécessaire de mener de vrais oppositions. Et pour cela il faut connaître la gestion communale et les règles concernant le fonctionnement.
Voyez-vous Mr Pujals ne même pas savoir quand on prend en compte le résultat d'un recensement, montre que vous ne connaissez rien de la gestion des affaires publiques. On ne peut tout savoir Monsieur, mais alors ou l'on se forme ou l'on laisse les autres. Voilà aussi une des raisons pour lesquelles vous n'avez jamais pu vous présenter seul ou en tête de liste !

Écrit par : vallespirj'aime | 06 juin 2010

Personne ne connaît rien à la gestion des affaires publiques avant d'en faire l'expérience. Vous avez la science infuse, tant mieux pour vous... Vous croyez que l'exercice du pouvoir est réservé à une élite dont visiblement vous faîtes partie.
Je pense à contrario que la majorité de la population est capable de gérer une ville. Ce ne sont pas les plus compétents, ni ceux qui ont le plus le sens du bien public, ce sont les plus ambitieux qui réussissent.

Écrit par : Louis Pujals | 06 juin 2010

@Celui qui connaît le Code des Collectivités par coeur:
Un maire peut choisir entre entériner le résultat d'un recensement de suite, avec une dotation plus importante, ou d'attendre que le dit recensement soit achevé sur l'ensemble du territoire. La seconde option a permis à M. Reynal de ne pas avoir d'opposition...

Écrit par : Louis Pujals | 06 juin 2010

Les commentaires sont fermés.